Go To Section

Fakuma 2018 : Tests de plastiques sou pression

Nordhausen, le 16 août 2018

Fakuma 2018 : Tests de plastiques sou pression

Des bancs d’essai de Poppe + Potthoff Maschinenbau (hall FO, stand FO-02) testent la résistance à la pression des composants plastiques conducteurs avec une tolérance de +/- 0,1 bar.

De nombreux contrôles sont requis pour valider les nouveaux composants plastique pour une utilisation en pratique. L’étanchéité ainsi que la résistance au débit et aux variations de pression doivent être testées jusqu’à l’éclatement pour les boîtiers et les composants conducteurs de liquides. Pour cela, Poppe + Potthoff Maschinenbau propose des bancs d’essai susceptibles d’être mesurés avec une procédure de réglage fin spécialement conçue à cet effet.

« Dans nos bancs d'essai pour l'industrie des plastiques, la montée en pression intervient à l'aide d'une technologie, qui est plus rapide, plus précise et qui nécessite moins d'entretien que les systèmes conventionnels », affirme Johannes Montag, Head of Sales chez Poppe + Potthoff Maschinenbau. Pour cela, deux circuits de test avec différentes méthodes ont été combinés :

Une procédure de réglage fin sans usure et spécialement développée, avec une tolérance de +/- 0,1 bar, permet une augmentation de pression jusqu'à 50 bars très précise, librement programmable et reproductible. Dans le deuxième circuit de test, un multiplicateur de pression à commande pneumatique fonctionne, avec une pression pouvant atteindre 400 bars.

La pression à l’éclatement d'un composant avec un volume de déformation pouvant atteindre 20 litres est déterminée avec précision avec jusqu'à 100 000 valeurs de mesure par seconde. La saisie et la visualisation des données de mesure se font avec LabVIEW de National Instruments., qui possède une interface série pour l'échange de données. Les exigences de test sont saisies via un écran tactile. L’eau du robinet ou l'huile d'essai peuvent être utilisées comme fluides d’essai.